La Chaire a pour mission d’éclairer les principaux mécanismes du leadership, de repérer ses moments décisifs et de comprendre l’expérience qu’il représente pour ceux qui l’exercent, le confèrent ou y sont soumis.

Notre ambition est de produire un type de recherche qui corresponde aux standards de la recherche universitaire la plus exigeante tout en mettant l’accent sur la pertinence pour que nos résultats puissent intéresser les praticiens et leur être utiles.

Intéresser et être utile, c’est :

  • traiter des enjeux que partagent entrepreneurs, dirigeants et gestionnaires ;
  • leur apporter un éclairage inédit sur des phénomènes auxquels ils font face ;
  • rendre nos travaux accessibles à un public plus large que celui des seuls spécialistes.

Voilà pourquoi le transfert de connaissances, la vulgarisation – livres, articles à visée professionnelle ou même conférences – et surtout la pédagogie ont toujours été au centre des préoccupations de la Chaire de leadership Pierre-Péladeau. L’excellence en classe et la production de matériel pédagogique de qualité fait partie intégrante de notre mission depuis la création de la Chaire.

Le leadership est un phénomène subtil et délicat à appréhender, souvent éphémère, jamais acquis ou garanti. Il s’agit d’une expérience tant personnelle que collective. Telle est du moins la perspective que les chercheurs de la Chaire de leadership Pierre-Péladeau ont toujours adoptée.

« Expérience » signifie qu’il s’agit d’abord de quelque chose qui se vit : non pas des attributs, des techniques, des choses que l’on possède, mais plutôt un état. Le leadership s’exerce, il ne se possède pas.

« Personnelle », car le leadership exercé par une personne lui est propre. « On dirige comme on est, autant avec ses qualités qu’avec ses défauts », aimait rappeler Laurent Lapierre, le premier titulaire de la Chaire.

« Collective », car le leadership se situe dans un contexte, avec des personnes, et la relation entre la personne qui exerce un leadership à un moment donné et ceux qui le lui confèrent est essentielle.

Pour réaliser leur mission, les chercheurs associés à la Chaire ont mobilisé de nombreuses disciplines : psychologie sociale et psychodynamique, mais aussi sociologie, histoire et anthropologie nous permettent, de manière complémentaire, d’éclairer la dimension personnelle et collective du leadership. Il convient désormais d’ajouter à ces disciplines celles qui risquent de faire voler en éclat nombre de nos idées préconçues au cours de la prochaine décennie : les neurosciences d’un côté, qui étudient le fonctionnement du cerveau, et l’éthologie de l’autre, qui étudie le comportement des animaux (et donc l’origine des nôtres).

Bien sûr, il faut une équipe solide pour se pencher sur cette discipline complexe. La Chaire de leadership Pierre-Péladeau, c’est donc tout un groupe de professeurs, de chercheurs et d’étudiants disposés à échanger et à interagir avec les dirigeants, entrepreneurs et gestionnaires intéressés à partager leur expérience.